Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Sélection Equipement & Services

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

La Tournée des Patrons

Simone et Paulette | Cantine de grand-mère pointue

En un an, Simone et Paulette s'est attiré les faveurs des Arlésiens et des critiques, séduits par la cuisine gourmande, de saison, locale et enlevée du chef Numa et par l'esprit instillé par Caroline.

Simone et Paulette réussit le pari de marier l'esprit d'une cantine du midi -dans un espace grand comme un mouchoir de poche -à une cuisine sophistiquée, mais décomplexée, abordable et ancrée dans son terroir.

« L'idée était d'ouvrir sur un format assez léger : le midi seulement d'octobre à juin, puis le soir en saison. De par le lieu, la taille et l'emplacement, cela en fait véritablement une adresse du midi, mais pour fidéliser une clientèle arlésienne qui puisse nous faire vivre à l'année, il fallait proposer quelque chose de différent. » De bon et pas trop cher. Le duo s'appuie alors sur l'un des plats signatures du chef : les œufs mayo garrigue. « Numa fait infuser du thym et du romarin dans de l'huile, la filtre, la baisse en température et monte sa mayonnaise avec. C'est sublime ! Et puis, le restaurant porte les prénoms de nos grands-mères, il fallait aussi revenir à des plats un peu régressifs et gourmands. » À l'instar du riz au lait et au caramel qui ne quitte plus la carte. Numa s'appuie sur les ressources locales et travaille en circuit court, jusqu'à partir en forêt avec Léo, son second, pour cueillir ses herbes. « Leur cuisine est instinctive ; ils osent des associations, comme la salade sucrin e avec œufs de truite et parmesan, assaisonnée de vinaigrette à la brandade. » Côté boissons, la carte locale prévaut aussi : bières de la Brasserie artisanale arlésienne, kombuchas fabriqués à Cavaillon, vins natures, notamment le Vin des Potes… Bref, une histoire d'enfants du pays.

Caroline et Numa

À la tête

À la tête de ce restaurant, on retrouve d'un côté, Caroline Pons, restauratrice qui avait fondé son établissement, Chez Caro, place du Forum, désormais fermé, et qui mène parallèlement une activité dans l'événementiel.

De l'autre, Numa Muller, chef globe-trotter autodidacte, également à la tête du restaurant Arles à Amsterdam.

Avec la complicité d'un troisième associé, Louis-Paul Desanges (Hôtel Voltaire, Bazar Café), ils ont ouvert en mars 2018 Simone et Paulette.

© Virginie Ovessian

© Virginie Ovessian

L'établissement

Places assises : 24 en salle + une quinzaine en terrasse Effectif : 2 en basse saison/

4 en haute saison Ouverture : en basse saison, du lundi au vendredi le midi/en haute saison, du mardi au samedi, 12 h 14 h 30 et 19 h 30- 22 h

Ticket moyen : 20 € le midi et 35 € le soir Ardoise : à partir de 4, 50 € l'entrée,

12 € le plat et 5 € le dessert 1 prix vin au verre : 4, 50 €