Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

La Tournée des Patrons

Les brasseries - Lyon | Bouillon Baratte, métamorphose d'une institution

Le Bouillon Baratte a remplacé le Caro, emblématique brasserie de l'hypercentre lyonnais. Si l'établissement demeure une brasserie, il a toutefois subi un sacré coup de jeune et ambitionne de réunir en son sein touristes et locaux.

Dernière création du groupe strasbourgeois Diabolo Poivre - qui possède 10 établissements dans sa ville d'origine - le Bouillon Baratte a ouvert ses portes au mois de septembre, en lieu et place du Caro de Lyon. Cette brasserie créée par Jean-Claude Caro, figure emblématique de la restauration lyonnaise, a vu défiler politiques, VIP et fêtards lyonnais pendant plusieurs décennies, avant de fermer ses portes en 2014. Reprise quelques mois plus tard par les restaurateurs Juliette et Baudoin Darras, elle a été remise à flot avant d'être revendue au groupe strasbourgeois.


« Diabolo Poivre est spécialisé dans les restaurants à concept : son but est de trouver un lieu d'exception, que ce soit un local hors normes ou un emplacement très bien situé, dans une zone de chalandise »


Explique Arthur Buchard, associé-gérant du Bouillon Baratte. Venus à Lyon pour ouvrir un second East Canteen (cantine asiatique dont le premier établissement de l'enseigne a été ouvert à Strasbourg), Arthur Buchard et ses associés de Diabolo Poivre n'ont pas trouvé de local adapté à ce concept. Ils ont en revanche eu un véritable coup de cœur pour la célèbre brasserie lyonnaise en la visitant. « Tout était hors normes : la terrasse, les volumes… Le potentiel semblait énorme ! », souligne Arthur Buchard. Après avoir envisagé d'ouvrir un bistrot, le groupe lui a préféré une brasserie, une offre plus adaptée aux attentes des Lyonnais. « Un tel volume ne permettait pas de proposer un concept de niche : il fallait rentabiliser l'investissement du lieu et viser une clientèle plus large et un ticket moyen assez élevé », affirme le gérant. Délaissant le style rococo et chargé du lieu, les créateurs du Bouillon ont misé sur un mélange de moderne et de rétro, que l'on retrouve dans l'assiette. Le saint-marcellin de la Mère Richard et le saucisson Bobosse côtoient des plats plus actuels, à l'image du ceviche de cabillaud, avocat et vinaigrette de mangue. Le Bouillon Baratte mise sur son sourcing produits (saucisse d'Auvergne hachée au couteau, courges lyonnaises, etc.) en s'approvisionnant auprès d'une dizaine de producteurs régionaux triés sur le volet. Côté boissons, la carte mêle soft maisons, vins majoritairement produits en bio et biodynamie, spiritueux et bières de l'Hexagone.

A la tête : Guillaume Nierenberger et Arthur Buchard

baratte

Passé par l'école Ferrandi et l'EM Strasbourg, Arthur Buchard a commencé à travailler avec Diabolo Poivre Gestion en y effectuant l'alternance de son master en management. Basé à Strasbourg, le groupe a été fondé en 2005 par Jérôme Fricker et Gilles Egloff, qui ont été rejoints par Christophe Lemennais en 2015.

Les trois entrepreneurs gèrent aujourd'hui dix restaurants à Strasbourg et se sont associés à Arthur Buchard pour cette première aventure lyonnaise. Derrière les fourneaux du Bouillon Baratte, on retrouve le jeune chef strasbourgeois Guillaume Nierenberger, passé notamment par les cuisines de l'hôtel Le Clos des Délices.

Carte sur table

  • CA prévisionnel : 1,6 M€ au terme de la première année d'exercice
  • Horaire : de 12 h à 00 h , 7 j/7
  • Effectif : 20 personnes
  • Ticket moyen : 20 à 25 € le midi, 30 à 40 € le soir
  • Clientèle : employés de bureau le midi ; locaux, touristes, groupes le soir
  • Premier prix verre de vin : 4,20 €
  • Bière : 3,20 € le demi
  • Premier prix plat : 12 €
  • Menu entrée-plat-dessert : 22 €

Contact

Bouillon Baratte

25, rue du Bât-d'Argent 69001 Lyon

04 78 39 58 58

bouillonbaratte.com

Facebook : @BouillonBaratte

Instagram : Bouillon Baratte

Articles connexes