Coronavirus

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

La Tournée des Patrons

Des cafés pour nos régions - Clichy | One each : bon, solidaire et social

Rue Madame-de-Sanzillon Michael Ferrière et son équipe gèrent un établissement clichois pas comme les autres : One Each, bistrot 2.0 où la démarche RSE est omniprésente, de l'assiette au service.

« Gagner sa vie et aider son prochain ne sont pas incompatibles ! » Telle est la philosophie de One Each, l'établissement solidaire ouvert par Michael Ferrière à Clichy, commune de 60 000 habitants limitrophe du nord-ouest de Paris. Dans ce bistrot nouvelle génération, la saisonnalité et le « vivre ensemble » emplissent cuisine et salle. En effet, midi et soir, les cadres des entreprises de Clichy - comme L'Oréal ou Danone -, les habitants du quartier et des personnes en situation de précarité mangent tous ensemble, sans distinction.

Michael Ferrière Ⓒ ACDV

Tous les plats de la carte One Each sont en effet disponibles à 1 € pour les personnes en difficulté, qui viennent y manger grâce à des réservations d'associations partenaires, comme les Restos du Cœur ou le Secours catholique. L'établissement propose également des cafés suspendus et emploie des personnes en insertion professionnelle. Lorsque One Each ouvre, en 2018, le service du soir était assuré par des bénévoles, son créateur souhaitant créer « une double structure, à la fois associative et commerciale, puisqu'il est impossible de signer un bail 3/6/9 en statut d'association et donc d'avoir son propre local. Il était également question d'économiser sur les frais de personnel par rapport aux frais de matières premières. » Mais ce statut au carré multipliait par deux la comptabilité, les impôts à payer et nécessitait une personne à temps plein pour gérer les bénévoles ; le modèle a donc glissé vers 100 % de restauration commerciale et le statut de SAS, mais avec deux labellisations.

Des plats à 1 € pour les personnes en difficulté

« On est à la fois ESS (économie sociale et solidaire) et entreprise d'insertion », explique Michael Ferrière. Sur les six employés que compte le restaurant, deux sont en insertion professionnelle. « Le but, c'est que ces contrats IAE se transforment en CDI ; il est donc essentiel qu'ils soient bien accompagnés » , souligne le gérant de One Each. Ce personnel particulier s'adapte parfaitement à l'aspect économie solidaire du restaurant : « Les personnes en insertion servent des gens dans des situations encore plus compliquées que les leurs : ça les fait relativiser et, nous, encore plus ! », ajoute-t-il. 

Pour son pain perdu, Michael ferrière utilise du pain à burger en surproduction Ⓒ ACDV

Dans l'assiette, « on propose une cuisine de bon sens : du bon, du frais, du fait-maison » , reprend Michael Ferrière. One Each récupère de grandes quantités de fruits et de légumes de saison en surproduction. La rentabilité économique de l'établissement provient de ses denrées, qui sont pour moitié données et pour moitié achetées à prix réduit. Les quantités de nourriture récupérées sont parfois astronomiques, à l'image des 188 kg de feta AOP qui se sont retrouvés dans les cuisines de One Each. Avec ces restes d'une opération promotionnelle autour de la feta, l'équipe a dû tester toutes sortes de recettes. « On a mis deux mois à tout écouler, mais à la fin, les gens nous demandaient où était passée la feta », sourit Michael Ferrière. Pour les autres produits, comme la viande, le poisson ou le pain, One Each se fournit chez les commerçants du quartier - qui soutiennent également sa démarche -, au Marché de Rungis et chez des distributeurs comme Metro France

La rentabilité économique de l'établissement provient de ses denrées, qui sont pour moitié données et pour moitié achetées à prix réduit. 

Côté boissons, la carte mise sur l'efficacité et la simplicité, à la fois pour les serveurs et les clients : tous les verres de vin sont à 5 €. L'eau, qu'elle soit plate ou gazeuse, est microfiltrée et toujours servie gratuitement dans des carafes réutilisables, afin que « le directeur de l'Oréal comme la personne des Restos du Cœur aient la même assiette, le même service et la même eau », souligne le créateur de One Each. Loin de vouloir s'arrêter à un seul établissement, il projette d'en ouvrir un second à Gennevilliers en mars 2020 et de rénover le premier. « La cuisine va se retrouver au sous-sol, ce qui va me permettre de passer d'une capacité de 80 à 100 couverts. » Avec cet agrandissement et le futur One Each - en partie financé par le Prix des cafés pour nos régions -, Michael pourra accueillir jusqu'à 200 clients par jour. À terme, le patron envisage même de développer son concept en créant une franchise. 

Deux gros ours en peluche sont toujours présents dans l’établissement ; ce sont les mascottes de One Each. Ⓒ ACDV

A la tête : Michael ferrière

Ex-cadre grands comptes, Michael Ferrière met un pied dans la restauration et dans l'économie sociale et solidaire lors de sa rupture conventionnelle. Lors d'un dîner au sein du restaurant Le Foyer de la Madeleine (Paris 8e), il découvre l'univers des cafés hôtels-restaurants, mais aussi un autre modèle économique, qui implique serveurs bénévoles et repas solidaires. Il s'engage par la suite pendant un an au sein de cette structure et attrape le « virus de la restauration », avant d'ouvrir One Each début 2018.

Carte sur table

  • Places assises : 80
  • Effectif : 6 personnes, dont 2 en insertion professionnelle
  • Ouverture : du lundi au vendredi de 8 h à 00 h
  • Verre de vin : 4 € au comptoir, 5 € en salle
  • Demi de bière : 2,50 € au comptoir, 3 € en salle
  • Couverts : 50 par service 
  • Ticket moyen : 20 € 
  • Chiffre d'affaires 2018 : 250 000 €
  • 2020 : ouverture d'un second établissement à Gennevilliers 
  • Activité : restaurant et bar

Contact 

One each
14 Rue Madame de Sanzillon, 92110 Clichy
01 80 46 85 58
www.oneeach-clichy.com 
michael@oneeachgroup.com
Facebook : @oneeachgroup
Instagram : oneeachgroup

One each propose également aux clients d'acheter des cafés supendus. 

Articles connexes

Le Magazine

Agenda

Du 24 au 26 avril

Grand week-end des Crozes-Hermitage

En savoir plus
Du 14 au 17 mai 2020

TASTE Paris

En savoir plus
Du 26 au 28 mai

Vinexpo Hong Kong

En savoir plus
Les 15 et 16 juin

Millésimes Alsace, salon professionnel des Grands vins d’Alsace

En savoir plus
Le 13 et 14 octobre 2020

Food Hotel Tech Nice

En savoir plus
Du 14 au 16 juin

Sirha - green

En savoir plus
Du 5 au 7 septembre 2020

Paris coffee show

En savoir plus
Les 21 et 22 septembre 2020

Natexpo

En savoir plus
Du 18 au 22 octobre 2020

SIAL Paris

En savoir plus
Du 10 au 12 novembre

ProWine Chine

En savoir plus
Du 23 au 27 janvier 2021

Sirha

En savoir plus