Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Covid-19

Data | Restauration : bilan inquiétant des 8 premiers mois de 2020

Dans une étude délivrée par The NPD Group, les chiffres du secteur de la restauration sur les 8 premiers mois de l'année font peur : 40 % de visites et de valeur en moins pour la restauration à table, notamment en raison d'une forte baisse de fréquentation du déjeuner, 40 % de moins également.

Une étude menée par The NPD Group, l'un des spécialistes des études de marché, vient de lever le voile sur la situation des CHR au cours des huit premiers mois de l'année.

Sans surprise, « fortement impacté par la crise de la Covid-19, le marché de la restauration hors domicile affiche des pertes de 35 % en visites et 37 % en dépenses sur les huit premiers mois de l'année, en comparaison de l'année précédente », notent les auteurs de l'étude. Ainsi, la restauration à table est le secteur le plus touché avec une « chute de près de 45 % en visites et en valeur », tandis que la restauration rapide essuie de moindres pertes, d' « environ 25 % sur la période de janvier à août ».

Au total, pendant les trois mois du confinement, la restauration hors domicile « a perdu environ deux tiers des visites et des dépenses par rapport à la même période en 2019 », avec « 64 % de visites et 70 % de dépenses en moins ». La restauration rapide a vu trois segments tirer leur épingle du jeu : la GMS (avec les repas/ snacks prêts à consommer), ainsi que les boulangeries et les pizzerias ; le tout boosté par la livraison, la vente à emporter et le click & collect.

Les auteurs de l'étude se sont également penchés sur les moments de consommation et distinguent que le déjeuner est le plus torpillé avec une forte perte en fréquentation (-70 %) de mars à mai et -40 % sur les huit premiers mois de l'année.

Articles connexes

Le Magazine

Agenda

Du 28 au 30 Mai 2021

Printemps des Liqueurs

En savoir plus
Du 17 au 20 juin 2021

Bordeaux fête le vin

En savoir plus
Du 11 au 13 septembre 2021

Paris coffee show

En savoir plus
Du 12 au 13 septembre 2021

Salon Gourmet Selection

En savoir plus
Septembre 2021

Sirha

En savoir plus
Du 17 au 20 octobre 2021

Serbotel, Nantes

En savoir plus
Du 28 au 30 novembre 2021

EXP'HÔTEL - Bordeaux

En savoir plus
Du 15 au 16 mars 2022

M.A.D.E - Paris

En savoir plus
Du 15 au 19 octobre 2022

SIAL Paris

En savoir plus
Du 6 au 10 novembre 2022

Equip'hotel - Paris

En savoir plus
2022

Les Brasseurs de France au Salon de l'Agriculture - Paris

En savoir plus
Reporté en 2022

Salon International de l'Agriculture - Paris

En savoir plus
5-6 octobre 2021

Food Hotel Tech Nice

En savoir plus
9-10 novembre 2021

PARIS EVENT CENTER

En savoir plus