Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Profession

Femmes et gastronomie | Bientôt la parité en cuisine ?

Si les femmes ont longtemps été culturellement et socialement associées dans le secteur de la gastronomie à la sphère domestique, les cheffes françaises tiennent aujourd'hui leur revanche. Elles sont présentes à tous les échelons des brigades et défendent leur vision de la gastronomie.

Pendant très longtemps, les femmes ont été exclues de la cuisine professionnelle. Le métier de cuisinier s’est construit en France essentiellement autour des hommes, en témoignent encore le vocabulaire dominant de « brigade » et de « chef ». Mais quelle place occupent-elles aujourd'hui dans la gastronomie ?

TheFork, spécialisé dans la réservation de restaurants en ligne, a enquêté* auprès de sa communauté de professionnels et dévoilé les résultats de son étude à l'occasion de la Journée Internationale des Femmes. Premier constat : on assiste à une réelle montée en puissance des femmes dans le secteur, jadis si masculin, de la gastronomie. Elles tracent leur propre chemin au sein de la profession : en 2021, on décompte ainsi 39 femmes étoilées Michelin en France**, contre 33 en 2020 et 27 en 2019. Par ailleurs, au sein des brigades, elles représentent entre 31 et 50 % des effectifs. 51,3 % déclarent même avoir connu une évolution professionnelle positive ces 5 dernières années. Des données encourageantes qui laissent entrevoir la possibilité d’une véritable parité dans un futur proche et non plus abstrait.

Des femmes en tête d'affiche

Comment expliquer cette progression significative ? Il semblerait que la médiatisation des femmes cheffes, que ce soit à la télévision via des programmes grands publics à forte audience, ou par la sortie de livres de recettes ou de biographies, a eu un effet bénéfique sur la profession en général en encourageant les femmes à se lancer dans cette voie. Du moins, 64,5 % des sondés privilégient cette piste. Les cheffes dont les noms ressortent le plus sont Hélène Darroze et Anne-Sophie Pic qui sont devenues porte-étendards de la lutte pour l'égalité femmes-hommes. 

Si les femmes trouvent aujourd’hui leur place et se démarquent à travers une cuisine passionnée, souvent très innovante et sortant des sentiers battus, le principal frein reste la conciliation entre leur vie professionnelle et privée. Les longues heures de travail et de présence, souvent en horaires décalés, représentent encore un obstacle. Seules 44,2 % des sondés pensent qu'il est possible de combiner un poste en cuisine et épanouissement personnel. Un chiffre, encore quelque peu mitigé, mais qui laisse espérer un meilleur équilibre des responsabilités hommes et femmes. Il reste enfin un autre combat à mener : après des années de silence, des femmes ont levé le voile sur le sexisme et les agressions sexuelles dont elles ont été victimes en cuisine. La parole commence à se libérer, mais un long chemin reste encore à parcourir...

*Source: sondage réalisé auprès de la base B2B TheFork (130 répondants) - Février 2021

**Guide Michelin 2021

Articles connexes