Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil.

Business & Stratégie

Trésorerie | Après la crise, faites le point

Dans ce contexte de sortie de crise, faire le point sur sa trésorerie s'avère crucial. Julien François, expert-comptable, commissaire aux comptes et associé au cabinet Steco, donne les clefs pour appréhender au mieux sa situation financière.

Une énergie rare a dû être dépensée pour faire face à la crise sanitaire : fermer son établissement, puis gérer au mieux ses stocks périssables, mettre ses salariés en chômage partiel, aller requérir les aides de trésorerie mises en place par l’État, négocier son loyer avec son bailleur, organiser, lorsque cela aura été possible, la vente à emporter et rouvrir son établissement en considération d’un protocole sanitaire contraignant (bien que nécessaire) tant pour ses salariés que pour ses clients.

Les pouvoirs publics aident les entreprises CHRD avec des mesures spécifiques, c’est vrai. Néanmoins ces aides, malgré leur ampleur, n’ont fait que parer au plus pressé (sauver la trésorerie) dans l’espoir que le chiffre d’affaires soit au rendez-vous à la reprise… sauf que pour nombre d’entreprises, le retour à la « normale » n'est pas pour demain dans la mesure où les modes de consommation deviennent nécessairement plus frileux en considération de la peur qu’inspire le virus. Peur contaminant elle-même le chef d’entreprise, craignant d’arriver à la cessation des paiements, cette situation obligeant (par la Loi) au tristement célèbre dépôt de bilan, et à laquelle sont associés des mots non moins funestes : redressement, liquidation judiciaire, banqueroute, faillite, etc.

Qu’est-ce donc que cette cessation des paiements ?


C’est, nous dit la Loi, lorsqu’une entreprise est dans l'impossibilité de faire face à son passif exigible avec son actif disponible, c’est-à-dire, en clair, lorsqu’une entreprise n’arrive plus à payer ses factures échues, car il n’y a plus assez d’argent sur le compte bancaire. Certains articles de presse ont pu faire valoir au printemps que certaines aides de l’État, et particulièrement le prêt garanti par l’État, n’étaient d’ailleurs au mieux que des pis-aller, au pire des « bombes à retardement » , ne faisant que repousser l’inéluctable. En effet, on a substitué à des passifs exigibles (les dettes issues des factures à payer pendant l’interdiction d’accueil du public) des passifs non exigibles, mais il faudra bien les rembourser un jour malgré tout. Êtes-vous en cessation des paiements et, si non, vous rapprochez-vous de cette situation fatidique, ou vous en éloignez-vous ? Quelques calculs simples jetés sur une feuille blanche - à faire valider par un professionnel - vous permettront de vous donner une idée de votre situation.


« Quelques calculs jetés sur une feuille blanche vous permettront de vous donner une idée de votre situation financière. »
Julien François, expert-comptable, commissaire aux comptes et associé au cabinet Steco.


Évaluer sa santé financière


Dans un tableau à deux colonnes (1), mettez, à gauche, la trésorerie disponible (c'est-à-dire tout simplement l'argent que vous avez sur le compte à ce jour, et qui n'est pas bloqué par un placement quelconque), que vous tenterez de scinder en différentes catégories si cela est possible : celle issue de l'activité économique, celle issue du plan garanti par l'épargne. À droite, apposez l'ensemble des dettes que vous avez accumulées à ce jour, au sein duquel vous vous efforcerez également de distinguer celles qui sont exigibles de celles qui ne le sont pas encore, que cela soit par les effets des mesures protectrices de l'État ou par le simple fait que la facture n'est pas encore arrivée à échéance : dettes fournisseurs, dettes sociales, dettes fiscales, dettes de loyer, etc.


Faites la soustraction du total de la trésorerie (colonne de gauche) avec le total des dettes exigibles (dans la colonne de droite). Si ce solde est négatif, vous êtes en cessation des paiements et il vous faut vous rapprocher rapidement d'un professionnel, avocat ou expert-comptable, pour envisager à brève échéance soit la renégociation de vos dettes échues, soit, malheureusement, le dépôt de bilan. Si le solde est positif, vous n'êtes pas en cessation des paiements.


Faites ensuite la soustraction entre le total de la trésorerie et le total des dettes (toute la colonne de droite, avec aussi bien les dettes exigibles que les dettes qui ne le sont pas encore). Si le solde est négatif, vous êtes en cessation virtuelle des paiements, c'est-à-dire qu'à activité constante (ou déclinante si votre affaire est saisonnière), l'arrivée à échéance de vos différentes dettes vous entraînera progressivement en cessation des paiements. Une fois appréhendée la situation dans laquelle vous êtes, il faut évaluer celle vers laquelle vous vous dirigez, en refaisant le même calcul (2), quinze jours plus tard, puis répéter la démarche régulièrement, en mettant à jour les valeurs. Si votre solde évolue à la hausse, vous refaites peu à peu surface et vous vous éloignez de la cessation des paiements.


Si, à l'inverse, votre solde évolue à la baisse, c'est que vous vous en rapprochez, et qu'il faut vous y préparer, sans fatalisme néanmoins : de nombreuses procédures « préventives » existent (mandat ad hoc , conciliation, sauvegarde de justice). Elles ont déjà été adaptées, et le seront encore dans les mois qui viennent. Vous avez par ailleurs, peut-être, encore des leviers à actionner pour inverser la tendance. L'important est de se donner les moyens d'appréhender sa situation suffisamment tôt pour y faire face, que l'information obtenue soit rassurante sur les démarches déjà entreprises ou qu'elle indique un autre chemin à suivre. Savoir « lever la tête du guidon » quelques instants avant d'y replonger en redoublant d'efforts, tel sera le prix, pour beaucoup, de la sortie de crise de la covid-19. »



Articles connexes

Le Magazine

Agenda

Reporté - 31 mars et 1er avril 2021

Sandwich & Snack Show - Paris

En savoir plus
Les 21 et 22 septembre 2020

Natexpo - Lyon

En savoir plus
Les 26, 27 et 28 septembre 2020

Whisky live - Paris

En savoir plus
Du 29 septembre au 1 er octobre 2020

Carrefour des fournisseurs de l’industrie alimentaire (CFIA) - Nantes

En savoir plus
Du 4 au 7 octobre 2020

Franchise expo - Paris

En savoir plus
Le 13 et 14 octobre 2020

Food Hotel Tech - Nice

En savoir plus
Les 19 et 20 octobre 2020

Planète Bière - Paris

En savoir plus
Les 3,4 et 5 novembre 2020

SETT - Montpellier

En savoir plus
Du 10 au 13 décembre 2020

Festival Taste of Paris

En savoir plus
Du 23 au 27 janvier 2021

Sirha - Lyon

En savoir plus
Les 25, 26 et 27 janvier 2021

Millésime Bio - Montpellier

En savoir plus
Les 15, 16 et 17 février 2021

WINE - Paris

En savoir plus
Les 15, 16 et 17 février 2021

Phar'Event - Paris

En savoir plus
Les 23, 24 et 25 février 2020

Vinexpo - Hong Kong

En savoir plus
Du 27 février au 7 mars 2021

Salon International de l'Agriculture - Paris

En savoir plus
Du 27 février au 7 mars 2021

Les Brasseurs de France au Salon de l'Agriculture - Paris

En savoir plus
Du 27 février au 7 mars 2021

Concours Général Agricole du Salon de l'Agriculture - Paris

En savoir plus
Les 2 et 3 mars 2021

Food Hotel Tech - Paris

En savoir plus
Du 2 au 5 mars 2021

ProWine Asie - Singapour

En savoir plus
Les 15, 16 et 17 mars 2021

Egast - Strasbourg

En savoir plus
Du 15 au 19 mars 2021

Les Grands Jours de Bourgogne

En savoir plus
Les 21, 22 et 23 mars 2021

Prowein - Düsseldorf

En savoir plus
Les 9, 10 et 11 avril 2021

Salon des vins « Les Printemps de Châteauneuf-du-Pape »

En savoir plus
Les 10, 11 et 12 avril 2021

Rhum Fest Paris - Vincennes

En savoir plus
Les 12 et 13 avril 20201

Vinomed - Montpelier

En savoir plus
Du 18 au 21 avril 2021

Vinitaly, Enolitech, Sol & Agrifood - Veronne

En savoir plus
Les 24 et 25 avril 2021

Grand week-end des Crozes-Hermitage - Mercurol

En savoir plus
Du 17 au 20 mai 2021

Hostelco - Barcelone

En savoir plus
Du 18 au 21 mai 2021

ProWine Asie - Hong Kong

En savoir plus
Du 17 au 21 juin 2021

Bordeaux fête le vin

En savoir plus
Du 17 au 20 octobre 2021

Serbotel, Nantes

En savoir plus
Les 24, 25 et 26 octobre 2021

Natexpo - Paris

En savoir plus
Les 21, 22 et 23 novembre 2021

EXP'HÔTEL - Bordeaux

En savoir plus
Infos à venir

Printemps des Liqueurs

En savoir plus
Infos à venir

Paris coffee show

En savoir plus
Infos à venir

Air Provence - Var

En savoir plus
Infos à venir

SIAL Paris

En savoir plus
2022

Equip'hotel - Paris

En savoir plus
banner