Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

Covid-19

Variant Omicron | À l’international, les restaurants subissent de plein fouet les conséquences de l’épidémie

Partout en Europe et dans le monde, les restaurants subissent les contrecoups de l’épidémie et du variant Omicron. Au milieu des couvre-feux, des instaurations de jauges et des fermetures, la France fait figure d’exception en laissant les CHR ouverts et en misant sur la vaccination.

Face au variant Omicron, de nombreux pays européens jouent la carte de la sécurité. Alors que la France mise sur la vaccination, l’Irlande a décidé d’instaurer un couvre-feu à partir de 20 heures pour les bars et restaurants. Le chef du gouvernement irlandais a déclaré : « Tous les restaurants et bars (...) doivent fermer à 20h dès dimanche et jusqu'au 30 janvier. » Les lieux de restauration et de culture ferment également leurs portes aux Pays-Bas tandis que les habitants ne sont plus autorisés à recevoir plus de deux personnes chez eux, avec, pour exception, les 24, 26 décembre et le Nouvel An. Au Royaume-Uni, où le variant Omicron est dominant, le gouvernement réfléchit à de possible restrictions pour les fêtes de Noël, afin d’endiguer l’épidémie. De son côté, l’Allemagne impose une quarantaine aux voyageurs français, anglais et danois non-vaccinés.

Jeudi 16 décembre, le Québec a également annoncé réinstaurer des jauges dans les bars, les restaurants et les magasins pour limiter la propagation du variant Omicron. Le Premier ministre de la province francophone, François Legault évoque une situation «critique». À partir de ce lundi 20 décembre, les commerces, bars, restaurants, théâtres mais aussi les lieux de cultes et les salles de sport devront réduire leur capacité d'accueil de 50%. Les discothèques et karaokés doivent, quant à eux, à nouveau fermer, seulement quelques semaines après leur réouverture.

Articles connexes